racontemoileciel
  Juillet 2009
 








Juillet c’est le mois de l’été et de la « tondomanie » !

 

... pas toujours de très bonne compagnie !...


          


J’ai une « histoire rigolote » (ça dépend pour qui…) de tondeuse à vous raconter et elle est vraie !... Comme d’habitude !

 

Cette anecdote s’est passée sous mes yeux, chez nous, dans notre petit village  du fin fond du Tarn et Garonne, que j’appelle « mon désert, ma montagne »… et où ma famille et moi-même sommes restés quand même dix sept ans !

 

Cela s’est donc passé il y a plus de dix ans…

Ce soir-là, nous recevions un ami que nous aimons toujours beaucoup encore et qui venait alors, souvent chez nous... Chaque fois, c’était un temps de partage riche et agréable, un temps qui nous a liés pour toujours, je crois…

 

Nous étions donc en train de l’accueillir, mon mari et moi-même, sur le perron de notre maison et tout en bavardant, nous commencions à entamer notre soirée privée dans une ambiance sympathique et gaie… La soirée s'annonçait agréable et détendue...

 

Nous habitions un lotissement à la campagne, les jours étaient longs et les jardins sentaient bon les grillades ! C’était le début de l’été et tout le monde en profitait !



                     

 

A ce moment du soir... où l’on aspire justement au doux murmure des oiseaux et aux mélodies des grenouillent qui s'époumonent pour saluer la nuit qui va venir bientôt… notre jeune voisin met en marche sa  grosse tondeuse !... Aïe nos oreilles !

 

Nous nous sommes regardés, tous les trois embarrassés… déçus de la soirée bruyante qui se déclarait… Tous les trois nous sommes assaillis par la même « pensée silencieuse et refoulée » !... Mon mari, lui, a eu « la bonne idée » de l'extérioriser et de prononcer :

 

« ô ! Si cette tondeuse pouvait éclater ! » dit-il à ce moment précis à haute voix.

 

Tout à coup, un grand « BOUM ! » Soudain, devant moi, dans mon champ de vision bien clairement, une grande flamme jaillit de la tondeuse en question !

 

Le jeune homme effrayé a eu un sursaut réflexe en arrière salutaire… puis figé par la peur et la surprise impromptue, il se frotte bêtement la tête… complètement ahuri et dépité !

 

Nous, tous les trois étonnés… épatés que les paroles de Michel se soient aussitôt si concrêtement réalisées, nous n'avons pu résister à la tentation d'éclater de rires… rires vite mélangés de « crainte » quand même, et cela se comprend ! Nos pensées n'étaient que des "pensées" et nous n'en demandions pa tant !


                                 
 

 

Estomaqués, cette histoire a été le sujet privilégié de rigolades ponctuant régulièrement notre paisible dîner et bien d'autres !...

 

Hier, une amie me racontait :

 

-         « Tu sais, un jour, une voisine est venue chez moi sans m’avertir et comme j’étais occupée à l’étage de ma maison et qu’elle était rentrée sans frapper… celle-ci m’a dit carrément :

« Un jour, assurément, si tu continues comme ça, tu te feras cambrioler ! »

 

« Oh ! Que non ! Lui aie-je fermement rétorqué, « car Le Seigneur et ses anges gardent ma maison ! »
            
 

Les vacances sont arrivées. Je suis partie. Lorsque je suis revenue, cette voisine m’a appris qu’elle avait été cambriolée… de tout dépouillée !...

 

Ces deux histoires peuvent nous faire réfléchir sur l’importance de nos paroles… qui s’envolent comme des bulles de savons que l’on peut à notre guise diriger… faire gonfler… éclabousser !

                        
 

Paroles qui ne passent pas inaperçues… dans les nues !

Paroles qu’il est bon d’apprendre à maîtriser… car elles savent créer !

Paroles pour notre bien et ceux que l’on aime…

Paroles assassines qu’inconsciemment on sème !


                        

Parole qui construit et qui détruit !...

Parole qui guérit et qui bénit !


                          
 

« La Bible dit que notre langage nous fait connaître » car il est le parfum que renferme notre « moi » qui est aussi le vase d’argile que nous sommes… ce parfum se répand tout autour de nous par ce que nous sommes et aussi ce que nous disons.

 

Dès le premier livre de La Bible, La Genèse, Dieu crée en « disant »… chaque fois qu’il crée, Il parle !

 

Le fameux proverbe qui nous demande « de tourner sept fois notre langue dans notre palais  avant de parler » n’est pas trop niais ! Je trouve qu'il est toujours d'actualité.

 

Certainement, le sage qui l’a écrit, La Sagesse, détenait… et si nous suivons ce sage conseil, nous éviterons bien des "boulettes", des gaffes... tant de paroles et d'énergie dépensées pour rien ou en tout cas pas pour "le bien" !... 

 

Et maintenant, Chut !... point besoin de parler !

 

Juste lire… penser… méditer… peut-être prier… ?

 

MERCI à ceux qui « me » visitent et pour vos bonnes pensées !... 

Merci en ce moi de juillet et de toute cette année écoulée... Merci pour votre fidélité.

Bonnes Vacances ! Profitez de l'été ! 




                

 

 

 

 Hommage à tous ceux qui n'ont pas la "liberté".....

http://www.youtube.com/watch?v=9gNqkiPg4hk


                          
                         

 

 

 

 

 

 
  Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (60 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=