racontemoileciel
  L'enfer ou le Paradis ?
 

  

 

L’enfer… ? Ou le Paradis… ?

 

7166



Il y a quelques années… nous sommes mon mari et moi à Paris, à la gare Montparnasse dans l’attente de notre train afin de rentrer chez nous, dans la région toulousaine.

 

Nous avons deux bonnes heures devant nous et nous décidons d’aller au restaurant. Nous partons donc à la recherche d’un endroit où nous pourrions être tranquilles pour manger. Nous nous engouffrons allégrement dans une petite rue derrière l’impressionnante tour Montparnasse, reine de ce quartier grouillant de monde.

                     gifs animé de poulet
 

Encombrés de nos bagages, nous approchons devant la devanture d’un restaurant du nom de « L’enfer ». Nous  consultons le menu, bien décidés de faire fi du nom du lieu, si celui-ci nous convenait. « Le nom n’a sans doute rien à voir avec la qualité de l’accueil ni du menu… » Nous contentons-nous mutuellement d’approuver !

 

Nos regards sont attirés par une enseigne d’un autre restaurant situé complètement en face de « l’Enfer ». Il s’appelle « Le Paradis » !

 

Cependant, curieux et recherchant le meilleur pour notre bourse et nos palais, nous traversons aussitôt la rue et nous consultons le menu du « Paradis ».

           
 

Bien que le nom du « Paradis » soit à notre idée plus accueillant, nous choisissons quand même le menu de « l’Enfer ». Notre choix est fait !

 

Nous pénétrons donc dans ce lieu au nom infâme… Je vous avoue que je n’étais pas vraiment paisible… En fait, plus curieuse qu’affamée, j’étais tout de même dans l’attente de connaître le pourquoi et le comment du nom de ce restaurant.

 

Nous voici donc, assis hésitants et timides à une des tables. L’ambiance est froide… et même glaciale… Nous sommes les seuls clients !

 

La salle est essentiellement dominée par deux couleurs : tout est blanc et noir ! Le carrelage, les chaises, les tables, les murs… même la serveuse qui vient passer la serpillière tout près de nous ! Je l’observe : elle est aussi vêtue de noir et blanc… et ses collants sont tout abîmés… son allure laisse vraiment à désirer…

Est-il normal de faire le ménage à l’heure du repas pour un restaurant ?
    
                            
 

Je commence à être franchement mal à l’aise…

11066
 

Nous sommes assis depuis  déjà un bon quart d’heure mais personne ne vient nous demander ce que l’on veut… ?... Bizarre !

Soudain, en face de moi, sort un homme qui semble être le cuisinier. Il nous regarde. Michel a le dos tourné et ne le voit pas. Moi, il ne me plaît pas du tout ! Celui-ci s’adosse à la porte avec un air désinvolte, un sourire biscornu en coin et en plus une cigarette au bec !

 

« Partons ! » dis-je à voix basse à mon mari qui ne se sentait pas bien non plus… Nous empoignons nos bagages et sans mot dire, nous changeons de paysage… Nous traversons la rue et nous nous glissons à l’intérieur du « Paradis »…

  7170
 

Le restaurant est plein ! Nous avons de la peine à trouver une table !… Nous prenons place à côté de gens charmants. L’ambiance est chaude et vraiment chaleureuse… ça n’a rien à voir avec « l’Enfer » ! Nous sommes bien accueillis et servis… et nous passons un excellent moment !

                        
 

Michel qui a un bon contact parle avec le patron du restaurant qui lui dit :

« Ce restaurant s’appelle le Paradis car il y a eu beaucoup de miracles dans ce lieu. C’est un lieu béni ! »

 

Il y a peu de temps nous y sommes retournés… « l’Enfer » a fermé. Face au « Paradis » il n’a pu résister !

 

Cette histoire est absolument vraie ! Et quand on peut y aller, nous au « Paradis » on préfère aller manger ! Maintenant c’est sûr ! Notre choix est fait !

    11127

 

« Lorsque j’étais dans le chemin, L’Eternel m’a conduit… »

 (Genèse 24 : 27 version autorisée anglaise)

 

Le serviteur d’Abraham « était dans le chemin » de la volonté de Dieu et en communion avec LUI ; c’est pourquoi, il fut conduit plus loin, en sécurité et dans le plein succès de sa mission.

 

Ce sont nos points de départ qui importent. Si nous veillons à ce que rien ne puisse nous faire dévier du chemin, Le Seigneur conduit, protège et bénit son enfant qui se confie en LUI.

 

Dans La Bible, même de grands personnages ont à un moment donné quitté « le chemin » (Abraham, Moïse, David, Pierre… et bien d’autres) et ils l’ont amèrement regretté et payé... Facilement on se persuade d’être dans « le chemin » quand on est dans son propre chemin, faisant ce qui semble bon à son propre cœur.

 

Cette expérience apparemment anodine et rigolote a été pour moi riche d’enseignements. Elle m’a appris qu’aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de rester dans « le chemin » de  la Volonté Divine… et cela même dans les petits détails car le Dieu de l’infiniment grand est aussi Celui de l’infiniment petit… que trop souvent nous considérons avec mépris…

  9791
 

Pendant l’été 2008, je suis tombée sur un passage dans La Bible que je n’arrivais pas à comprendre bien que je sentais que Dieu voulait avec insistance, douloureusement m’enseigner… Esaïe 42 : 16

 

« Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu’ils ne connaissent pas, Je les conduirai par des sentiers qu’ils ignorent ; Je changerai devant eux les ténèbres en Lumière et les endroits tortueux en plaine : Voilà ce que Je ferai et je ne les abandonnerai point. »

               
 

Etre aveugle n’est certainement pas confortable pour des gens habitués à voir… et marcher sur un chemin inconnu, c’est pas le top non plus ! Pourtant c’est ce que « avoir la foi en Dieu » nous demande ! Se laisser « conduire » nous demande beaucoup de soumission et de confiance… renoncement et humilité ne sont pas trop à la mode de nos jours… Depuis cet été-là, La Parole de Dieu a fait son chemin en moi… et j’ai compris que c’est une affaire de décision. Moi, j’ai fait mon choix et je ne le regrette pas !

 

Je veux rester dans « le chemin »… même s’il n’est pas toujours attrayant… séduisant et facile… et même si c’est celui du renoncement à moi-même, je sais que Dieu y sera… J’ai décidé de LUI faire confiance !

J’y resterai le temps qu’il faudra… cachée avec Christ en Dieu… je serai à l’abri… je sais que je boirai à la source de Vie ! Il sera ma Lumière sur mon sentier !
Mon phare dans la nuit !

8664
 

Si tu cherches vraiment SON « chemin » pour toi… écoute LA VOIX de LA CROIX… écoute Son Cœur qui bat pour TOI… dans le calme et la confiance IL se révèlera et il te dira où est ta place et Son Amour pour TOI !

Aujourd’hui, Il te dit :

 

« Je te donnerai des trésors des ténèbres, des richesses cachées dans les lieux secrets. » Esaïe 45 : 3

 

Prends SA main !... et laisse-toi conduire !

  
 

 


         http://www.gedeonchampion.com/My_Homepage_Files/Page71.html

 
  Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (47 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=